Google

mercredi 13 juin 2007

STALKER : Shadow of Tchernobyl





*Octobre 2002 : Ouverture du site officiel de STALKER
*23 mars 2007 : Sortie du jeu sur le sol belge.

Délai d'attente : 5 ans.
5 longues années à baver sur ce jeu ,des années pendant lesquelles on rigolait bien aussi:
"Mais oui c'est ça, et pourquoi pas le jour de sortie de STALKER hahaha" (a peu près ce qui se passe avec Duke Nukem Forever en ce moment).
Et finalement ,voila que j'y joue sur ma config ^^ (p4 630 3Ghz ,2G DDRII,6800 Ultra DDRIII , a noter que je vais bientot m'acheter une nouvelle config)
Un fps qui se passe a Tchernobyl ,on ne voit pas ça tous les jours , mais en plus, ils ont inclus pas mal d'éléments de Rpg (comme Dark Messiah) et également des passages d'horreurs.
Chaque aspect du jeu est relativement bien développé :
-La partie FPS est bonne , avec des armes qui s'usent et s'enrayent pour faire monter la tension.Un grand nombre d'armes sera mis a votre disposition ,la plupart basées sur des armes réelles.Toutefois ne vous attendez pas à un gameplay à la Counter-Strike, ici hors de question de sauter comme un lapin , vous devrez vous cacher ,économiser vos balles, tout en tenant compte de la lenteur de votre personnage.
-Stalker emprunte aux RPG leur système d'inventaire ,en y ajoutant la gestion du poids des objets (même système que le poids dans Oblivion) et la possibilité d'augmenter ses caractéristiques grâce à divers artefacts .
-La partie horreur concerne principalement l'exploration des usines/hangars ,elle est parfaitement réussie et fait monter l'adrénaline de manière remarquable (j'ai du couper le jeu a certains moments tellement mon coeur battait).Plus vous avancerez dans le jeu, plus vous constaterez les dégats qu'a causé l'explosion nucléaire de Tchernobyl sur les animaux/personnes.

Le scénario quand a lui n'est pas génial , vous êtes retrouvé inconscient, vous êtes ramené a une base de STALKER (des chasseurs d'artefacts) ,vous vous réveillez amnésique avec pour seul objectif : Tuer Strelok .
On ne comprend pas trop le pourquoi du comment au début et il vous faudra accomplir diverses missions pour le découvrir, mais ne vous attendez pas a un scénario à la Deus Ex.Mais l'envie de découvrir Tchernobyl est suffisamment forte pour vous faire avancer.La sensation de liberté dans le jeu est par ailleurs bien rendue , avec des petites quêtes annexes permettant de se faire de l'argent pour pouvoir s'acheter un équipement plus puissant (on sent là l'influence des RPG).


Le gros point fort de STALKER ,c'est l'immersion , au fil de nos pérégrinations ,on croise des mutants,anomalies (tempêtes ,hallucinations ... superbement animées) , des meutes de chiens ,etc...
Les personnages du jeu se déplacent de manière fluide et ont des attitudes qui paraissent réelles ( certains pnj jouent de la guitare, d'autre dicutent entre eux etc...)
Pour encore renforcer l'immersion , à l'approche d'une zone de radiations ,votre compteur Geiger sonnera de plus en plus fort, et vous devrez trouver un moyen de passer tout en évitant d'être irradié.

La bande son donc est efficace ,mais quelques bruitages sont un peu trop forts par rapport au reste du jeu, sinon rien a signaler de spécial ,les bruitages sont de bonnes factures et les musiques sont rares mais efficaces.
Graphiquement, pour un jeu sensé sortir en il y a des années, on voit que de gros efforts ont été faits et STALKER n'a pas a rougir face aux ténors du FPS tels que FEAR.Si je devais décrire les graphismes de STALKER , je dirais : simple mais efficace. Dans STALKER, pas de reflets phénoménaux à chaque texture, mais un design puissant et de très bons effets de lumières suffisent à le rendre beau.A noter tout de même , les tempêtes sont magnifiques, et le cycle jour/nuit est superbement géré.

Voila, j'éspère vous avoir convaincu que STALKER mérite amplement sa place dans votre ludothèque.

2 Comments:

At 1:59 PM, Anonymous SNOUPS4 said...

T'as eu "peur"?
O_ô On parle bien du même stalker?
Bref, bon test en général mais désolé, le cycle jour/nuit est mal géré: de nuit, on voit à 5Km devant soi!!
Le côté RPG est bof/bof avec des quêtes répétitives et des sous à foison!
encore GG cependant pour le test... ;-)

 
At 6:37 PM, Blogger Kizito said...

Oui ,j'ai eu très peur en explorant les sous sols d'usine a la lumière de ma lampe torche, sans oublier les hallucinations du héros -_-°
Pour le cycle jour nuit, ce que j'ai apprécié , c'est l'éclairage ,au coucher de soleil , les ombres sont magnifiquement portées , la nuit, quand il y a des orages,le décor est éclairé d'une lueur effrayante (mais c'est vrai que la distance de vue est un peu trop grande la nuit, ça n'est pas très réaliste .
Pour le coté rpg ,plusieurs personnes m'ont reproché d'avoir trouvé le coté rpg bien ,et il est vrai que j'aurais du mentionner dans le test qu'il était plutôt "light" , et je comptais justement éditer le test avant de voir ton commentaire pour parler de la répétitivité des quêtes annexes.Pour les sous à foison, là ,je ne trouve pas que ce soit un point faible, car de toute façon la limite de poids nous empêche de transporter beaucoup d'objets ,et par ailleurs, les marchands vendent des choses différentes, et il est assez dur de trouver des munitions pour la AK , alors que j'ai 400 balles de revolver.
Mais merci pour ton avis, j'essaierai de ne pas omettre les points faibles d'un jeu lors de mes prochains tests ^^

 

Enregistrer un commentaire

<< Home